Voyage «Retour aux sources» vers Taïwan

Taïwan, Roots Finding

Information :

L’information est habituellement disponible vers le mois de février de chaque année.

Dates :

L’événement se déroule habituellement fin juillet-début août

Inscriptions :

Vous avez un formulaire d’application à compléter. Vous le trouverez sur le site de Cathwel : http://www.cs.org.tw/

Vous devez le retourner par courriel au : cathwelservice@cs.org.tw avant la date limite indiquée sur le formulaire.

Participants :

  • Personne adoptée de Cathwel
  • Âgée entre 18-25 ans (l’adopté mineur, moins de 21 ans, devra obtenir l’approbation du tuteur légal et un accord signé pour participer)

Nombre de participants :

12 personnes et 3 personnes en attente, Les premiers arrivés, les premiers servis. S’il y a moins de 5 participants, l’événement sera annulé.

Activités :

L’événement comprend une excursion culturelle autour de Taiwan, du travail bénévole à Jonah House et des retrouvailles.

Dépenses :

Cathwel Service fournit l’hébergement et la pension.

Les participants sont responsables des billets d’avion et des dépenses personnelles.

Information supplémentaire :

Pour l’achat du vol, prévoyez arriver avant la réunion de bienvenue. Le transport depuis l’aéroport peut être organisé.

Des activités sont organisées pour tout le groupe. Les membres ne sont pas censés agir individuellement en dehors du temps libre.

Quiconque souhaite rencontrer sa famille biologique :

Veuillez le préciser dans le formulaire de candidature.

***Important: Nous vous recommandons fortement de consulter un professionnel en adoption afin de bien vous préparer si vous souhaitez faire des démarches pour rencontrer votre famille biologique.

Le Secrétariat à l’adoption internationale offre du soutien gratuitement. Vous pouvez également faire appel à un professionnel dans le privé.

Si vous désirez plus d’informations, veuillez communiquer avec Louise Kang au 438 333-1684, courriel : kang@videotron.ca ; cette dernière pourra vous suggérer les ressources disponibles afin de bien vous préparer à cette expérience et espérer avoir vos impressions au retour.

Bon retour aux sources!

Témoignages

Participer au voyage a été une expérience qui m’a permis de découvrir mon pays d’origine et d’obtenir plusieurs réponses concernant mon passé. Durant deux semaines, nous avons visité les attraits touristiques les plus convoités à Taïwan tels que le Mémorial Tchang Kaï-chek, le Taipei 101, les « Night Markets » et le parc national de Yangmingshan. Imprégnés par la culture taïwanaise, nous avons expérimenté certains mets traditionnels et avons eu la chance prendre le thé local dans les montagnes de Maokong.

Partir de l’autre côté du globe et être entourée d’étrangers m’a sans aucun doute fait sortir de ma zone de confort, mais m’a aussi permis de rencontrer des gens qui resteront gravés dans ma mémoire. Nous étions au total sept adoptés originaires de Taïwan provenant du Québec, des États-Unis et des Pays-Bas. Pouvoir côtoyer d’autres adoptés provenant de Taïwan et ayant le même désir de retrouver ses racines m’a fait sentir comprise. Même si chacune de nos histoires est unique, partager nos émotions entre nous, nous a procuré un soutien que ni notre famille et ni nos amis n’auraient pu nous offrir.

Durant le voyage, certains moments étaient accordés au bénévolat. Nous pouvions jouer et interagir avec des enfants âgés de 0 à 16 ans demeurant à l’orphelinat. Toutefois, voir des enfants d’âge scolaire m’a fait réaliser à quel point je suis chanceuse d’avoir été adoptée au Québec. Même si les travailleurs sociaux font tous les efforts nécessaires pour leur offrir de bonnes conditions, rien ne peut égaler le fait d’avoir une famille et un vrai chez-soi.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir quatre rencontres avec ma mère biologique. À notre première rencontre, j’étais entourée de deux travailleuses sociales qui nous supervisaient et permettaient de faire la traduction entre l’anglais et le mandarin. Décrire ce moment est une tâche assez complexe puisqu’il s’est déroulé tellement rapidement. Ma mère biologique m’attendait dans une pièce, j’ai ouvert la porte, nous nous sommes regardées et nous nous sommes jetées dans les bras l’une de l’autre. C’était un moment que j’attendais depuis si longtemps et tout plein d’émotions se bousculaient dans ma tête. Je me suis toujours demandée comment j’allais réagir à cet instant, mais je n’avais jamais imaginé que notre connexion aurait été aussi instinctive. Ma mère biologique a répondu à toutes mes questions et j’ai même passé une journée entière seule avec elle. J’ai visité son appartement et elle m’a fait découvrir les endroits qu’elle fréquente dans son quotidien. La langue rendait notre discussion plutôt laborieuse, mais avec l’aide d’Internet nous arrivions à nous comprendre. Bref, nous avons passé des moments inoubliables ensemble et nous continuons à entretenir une relation via les réseaux sociaux en nous échangeant principalement des photos de notre quotidien.

Enfin, Cathwel Service nous offre l’opportunité de découvrir notre pays d’origine et même dans certains cas de rencontrer notre famille biologique. Il faut tout de même être prêt à toute éventualité et partir avec l’idée que ce voyage changera notre vision sur le monde à jamais. »

Justine

Le voyage Retour aux sources à Taïwan. Sept mots qui, avant le 30 juillet 2018, m’inspiraient de l’hésitation et de l’anxiété. Sept mots qui, après le 13 août de la même année, riment désormais avec euphorie et nostalgie.

Cet été, j’ai passé deux semaines dans mon pays d’origine en compagnie de treize autres jeunes, adoptés eux aussi et âgés entre dix-huit et vingt-cinq ans. Ce voyage, je l’ai craint, redouté, appréhendé.

Utilisez le synonyme qui vous plaira… En bon québécois « moi, ça me tentait pas pantoute d’y aller, à Taïwan ». C’était trop loin de mes proches et de mes petites habitudes. Pourtant, j’y suis allée. Et j’en suis revenue grandie.

Pendant mon séjour sur cette magnifique île d’Asie de quelque 30 000 kilomètres², j’ai entre autre eu la chance de faire, aux côtés de personnes merveilleuses et gentilles comme tout, de la bicyclette autour du Sun Moon Lake, de me promener dans divers « night markets » et de lancer des « sky lanterns » à la nuit tombée.

Surtout, j’ai découvert une culture et une langue qui m’étaient inconnues, mais qui auraient été les miennes si mes parents ne m’avaient pas adoptée.

Un véritable retour aux sources, intimidant au premier abord mais ô combien exaltant!

Angélique